jeudi 30 juin 2011

La ligne ferroviaire Cahors-Capdenac ferme pour laisser place à de nouveaux projets

Réseau Ferré de France a validé la fermeture de la ligne ferroviaire Cahors-Capdenac
La ligne a conservé ses rails et ses signaux et doit faire face à une nature envahissante./Photo DDM, Marc Salvet Une page de l'histoire ferroviaire a été tournée le 9 juin, au cours de la réunion du conseil d'administration de Réseau Ferré de France. RFF décidait ce jour-là la fermeture de la ligne Cahors-Capdenac et de la rendre disponible à tout projet basé sur le tourisme et les loisirs.

Pour préserver l'avenir, la fermeture de cette ligne, longue de 68 kilomètres et courant dans la vallée du Lot, ne s'est pas accompagnée d'une cession définitive.
Dans un demi-siècle, qui sait si le fuseau ne retrouvera pas un intérêt accru en favorisant un transport moins énergivore ?

Le conseil régional Midi-Pyrénées a donné son aval à la fermeture, les ministères concernés aussi. Il faut dire que cette décision attendue, espérée même par les acteurs du développement local, tant le conseil général que les communautés de communes, ouvre la voie à l'émergence de reconversions touristiques diverses et variées. Gérard Miquel, le président du conseil général, verrait bien se dessiner sur le tracé de l'ancienne ligne, une voie verte pour les vélos et la randonnée. « On a lancé une étude sur ce projet que l'on va poursuivre en partenariat avec les communautés de communes de Cahors, Lot-Célé, Figeac-Cajarc notamment. Il nous faudra régler les questions de sécurité sur les passages à niveau, dans les tunnels et sur les ouvrages d'art.» Selon le président du conseil général, plusieurs pistes seraient étudiées. Certains ont avancé l'idée de vélo-rail ou vélo-route, un investisseur privé aurait dans l'idée de lancer un nouveau train touristique sur des points de la ligne.

Quercyrail : 2003, la fin du voyage
La Micheline, comme la surnommaient les anciens, train rouge et jaune, a fait son dernier voyage entre Cahors et Cajarc en 2003. L'aventure du Quercyrail s'est arrêtée définitivement du côté de Saint-Géry. Depuis, la nature a repris le dessus, des arbustes ont poussé sur le ballast, les herbes folles ne respectent plus les rails. La ligne a des airs de voie abandonnée, bien que le matériel soit resté en place, barrières, signaux. « Quercyrail représentait quelque chose à l'époque. C'était la plus longue ligne de train touristique de France », se souvient un ancien de l'association. « Nous n'étions pas des nostalgiques mais, des passionnés. C'est avec regret que j'apprends sa fermeture, le Quercyrail faisait bien dans le paysage. » Inaugurée en 1886, la ligne a suivi un lent déclin, d'abord au niveau voyageur puis avec les trains de marchandises lorsque les bassins houillers de l'Aveyron ont fermé. Le trafic voyageurs a cessé en 1980, les derniers trains de fret ont circulé dix ans plus tard.

Publié le 29/06/2011 09:33  J-M. F. LaDepeche.fr

Pour plus d'informations sur La Ligne Cahors-Capdenac et l'association Quercyrail, cliquez sur le lien "Histoire de la Ligne Cahors-Capdenac" dans la colonne de droite , rubrique 'Autres liens à visiter'.

Mis en ligne par - Patrick Issaly | Pi Création